A venir un dossier spécial « Transmission de cabinets » janvier 2023 – Meilleurs vœux pour 2023 Téléchargez le nouveau numéro "Transmission de cabinets"
Voir tous les numéros
Événement
6 min de lecture

Universités d’été 2021 – Grande conférence : « La liberté »

UE
UE

Alors que nous interrogions l’avenir en 2020, la grande conférence de l’édition 2021 des Universités d’été a porté sur la liberté. Habilement menée par Adélaïde Barbier, notre modératrice a introduit les interventions de nos speakers avec humour, et références tant musicales que philosophiques.

Maniant avec brio les transitions entre les témoignages et les parcours si variés de nos intervenants, Adélaïde a su faire le lien entre des prises de parole qui en apparence pouvaient sembler n’avoir aucunes connexions.

Autour de ce thème de la liberté retrouvée, nos speakers ont éveillé notre curiosité sur les différents aspects, allant de la politique, au modèle économique, en passant par les évolutions technologiques, ainsi qu’un aperçu plus spirituel de la question.

"La liberté comme éthique, de quoi s’agit-il ?"

Jean-Philippe Delsol - photo

Jean-Philippe Delsol – Avocat fiscaliste, Docteur en Droit et licencié ès lettres.


Jean-Philippe Delsol a fait un petit tour d’histoire autour de la notion de liberté, de propriété et de régulation de l’échange.

En se plaçant du point de vue de la liberté comme éthique, et en prenant divers exemples de création d’objets et de services, il identifie la concurrence comme étant un facteur clé qui permet de réguler la liberté des marchés et de la valeur.

Selon lui, la liberté crée le sentiment et le devoir de responsabilité plutôt qu’un côté « fataliste » dans lequel l’homme serait contraint dans une vision étriquée du monde.

Pour conclure son intervention, il a fait le parallèle entre la notion de liberté et la politique, identifiant la démocratie comme son pendant. Sans énoncer de certitudes absolues, il propose une vision au sein de laquelle la liberté est fondamentale, fondatrice et essentielle à la bonne marche du monde.

"Essayez l’entreprise libérée !"

Isaac Getz - photo

Isaac Getz – Auteur, conférencier et professeur à l’ESCP Business School


Peut-on maximiser les profits et les valeurs sociales ? Peut-on rendre l’entreprise altruiste ?

Au travers d’un mini-documentaire en guise d’introduction, Isaac Getz présente le concept d’ « entreprise libérée » : une entreprise où il fait bon vivre, et où la hiérarchie n’est pas subie et vécue comme une contrainte.

Comment ? en laissant la parole aux salariés, en leur donnant de la reconnaissance, en étant juste et en encourageant la curiosité intellectuelle. Pourquoi évoque-t-il cela ? Parce-que la majorité des collaborateurs sont désengagés.

Ce modèle d’entreprise libérée propose une manière totalement nouvelle de repenser le management : on ne motive pas, on fait confiance, on ne manage pas, on aime, on ne travaille pas, on prend du plaisir, on ne se plaint pas, on innove et on trouve des solutions.

"Plus de temps libre signifie-t-il plus de liberté bien utilisée ?"

Gérald Bronner - photo

Gérald Bronner – Professeur de sociologie
et membre de l’Académie des Technologies et de l’Académie nationale de Médecine


Les innovations technologiques ont créé du « temps de cerveau disponible », 8 fois plus qu’au XIXe siècle, mais l’utilisons-nous réellement correctement ?

Gérald Bronner a initié son intervention avec une donnée : avant, 40 % du temps éveillé était consacré au travail. Aujourd’hui, nous sommes à 11 %.

Après un aperçu sur les contenus qui accaparent ce temps de cerveau disponible (sexe, conflit, violence…), le sociologue a attiré notre attention sur la prudence à adopter. La liberté de création et de consommation de contenus nous donnerait un pouvoir parfois mal utilisé.

Il a conclu son exposé en éveillant notre vigilance : la totale liberté de consommation et d’accès aux contenus en ligne n’est peut-être pas sans danger, ni exempte de responsabilités individuelles à tenir.

"Naviguer, c’est accepter les contraintes que l’on a choisies."

Marie Tabarly - photo

Marie TabarlyNavigatrice et créatrice du projet « Elemen’Terre Project »


Marie Tabarly a évoqué son métier de passion, celui qui en apparence est si libre, « on sait quand on part, mais pas nécessairement quand on rentre ».

Elle a décrit les moments de grâces et de joies, mais aussi la peur, le froid et les difficultés.

En racontant les différentes étapes d’un parcours en mer, elle a finalement cité les différentes casquettes que doit porter le marin : commercial, DRH ou encore communicant.

Autrement dit, passer du costume au ciré en permanence. Les marins sont-ils si libres ? Pas tout à fait car dépendants de la météo, des vivres trouvés au gré de la navigation, mais aussi de la carte maritime.

Marie a proposé avec subtilité une interprétation de la liberté qui viendrait principalement de la connaissance de soi et de ses besoins.

Pour conclure son bel exposé, elle a proposé une définition de la liberté : être en accord profond avec ses valeurs, peu importe ce que l’on choisit. Vivre de sa passion n’est pas si facile, il faut avoir de l’audace, de la créativité et faire preuve d’abnégation.

"La liberté redécouverte à dos de cheval."

Gaspard Koenig - photo

Gaspard KoenigPhilosophe, essayiste, romancier
et président du think tank « Génération libre »


Très engagé contre l’inflation normative, il veut que la simplification de nos vies soit une priorité nationale.

Gaspard Koenig nous livre son parcours et son voyage à dos de cheval, sur les traces de Montaigne, afin de questionner notre rapport à la liberté.

En reprenant le fil de son précédent voyage autour de l’intelligence artificielle, il nous livre la réflexion qui l’a amené à revenir à un parcours plus prosaïque.

Au cours des deux années de son voyage il a re-découvert la possibilité de se contenter de peu, de vivre avec peu d’équipements et de matériels pour poursuivre sa route. Il a pu s’émerveiller de l’hospitalité rencontrée à chacune de ses escales.

C’est dans toutes ces choses qu’il fait le parallèle avec la liberté, dans le fait de pouvoir se déplacer sans (presque) aucune contrainte.

"Je ne connais personne qui ne souhaite se libérer d’un pharaon, autrement dit d’un asservissement."

Delphine Horvilleur - photo

Delphine Horvilleur – Auteure, philosophe, rabbin
et directrice de la rédaction de la revue Tenou’a


Femme au parcours empreint de liberté de choix, Delphine Horvilleur a questionné la religion comme un obstacle à la liberté de conscience.

Elle a invité l’assistance à se rappeler des histoires que chacun a pu entendre dans son éducation religieuse. Chacune d’elle porte une promesse de liberté, de grâce, de pardon, ou d’émancipation.

Elle a ainsi proposé le parallèle entre ces histoires et cette quête qui peut finalement être toujours d’actualité : se libérer de quelque chose.

Alors, a-t-elle demandé, la liberté est-ce de n’avoir aucune contrainte ? ou bien de les choisir ? La liberté pourrait être celle de se placer sous la contrainte de valeurs plus fortes, plus hautes.

Delphine Horvilleur a conclu son intervention en dénonçant l’idée que la liberté soit dépourvue de responsabilités.

Vous souhaitez (re)voir la Grande conférence des Universités d'été 2021 ?

Regardez le replay de la conférence

REPLAY de la Grande conférence des Universités d'été 2021
1 clap clap

Ces articles peuvent vous intéresser

N° 114
19 juillet 2022
Événement

Séminaire de la Transformation - Spécial experts-comptables (Mercredi 7 septembre 2022)

L’automatisation des tâches comptables traditionnelles et la généralisation de la facture électronique entraînent de grands changements dans les cabinets.
UE
N° 114
20 juillet 2022
Événement

Les temps forts

Les temps forts des Universités d'été 2022 de la profession comptable francilienne, ateliers à ne pas manquer !
UE
N° 114
19 juillet 2022
Événement

Séminaire Transmission (Mercredi 7 septembre 2022)

Transmettre ou reprendre une entreprise n’est jamais simple. Pourtant il existe de nombreux accompagnements et différentes méthodes à votre disposition pour accompagner vos clients cédants ou repreneurs.
UE