Voir tous les numéros
Article
4 min de lecture

Anec IDF – Un confinement très connecté

Associations
Associations

Tout au long de l’année, l’Anecs IDF accompagne les stagiaires dans les étapes qui jalonnent leur parcours jusqu’au DEC. Pendant le confinement, pas question de laisser tomber les adhérents, au contraire.

Jean-Baptiste Arnold, son président, nous raconte ce que l’association a mis en place pour garder le lien, malgré la distance.

Jean-Baptiste Arnold

Jean-Baptiste Arnold

Président de l’Anecs IDF

Quand le confinement a commencé, vous étiez sur le point de démarrer une session de révisions de 6 semaines pour le DEC, les fameux "DEC possible". Comment avez-vous réagi ?

Après une petite semaine de flottement, nous avons su nous adapter et organiser le programme initial sous forme de webinaire. Nous sommes très fiers d’avoir pu rebondir vite et accompagner ainsi un groupe de 50 candidats au DEC.

C’était très important pour nous de réussir à rester en contact, dans ce moment stressant du confinement, avec toutes les questions qui se sont posées notamment sur le maintien ou le report du DEC.

Notre groupe Whatsapp, qui réunit plus de 150 adhérents, nous a permis d’échanger les dernières actualités, les initiatives des acteurs de la profession comptable (par exemple, la mise à disposition par les éditions Francis Lefebvre du fonds documentaire NAVIS), mais aussi de continuer à motiver ceux qui avaient envie de tout lâcher. Dans la préparation du DEC, je suis convaincu que la cohésion d’équipe, l’entraide, le partage d’expériences sont clés pour la réussite.

L’anticipation aussi, bien sûr. C’est d’ailleurs ce qu’ont bien compris les stagiaires qui ont poursuivi leurs révisions, malgré le report du DEC : tout le travail qu’ils ont fait pendant ces quelques semaines, c’est autant de temps gagné pour la session de novembre.

D'après les retours que vous avez eus, comment les stagiaires ont-il vécu les premières semaines de cette crise sanitaire ?

Le rythme a été très intense. Beaucoup de pression dans les cabinets pour poursuivre la période fiscale malgré tout, mais aussi pour accompagner les clients dans les mesures d’urgence prises par le gouvernement.

Plusieurs stagiaires nous ont fait part de leurs difficultés à préserver du temps pour eux. C’est un peu le problème du télétravail quand il y a trop de travail : on passe de son lit à son bureau, de son bureau à son lit, les journées s’enchainent sans discontinuer.

Ça nous a d’ailleurs donné l’idée d’organiser bientôt une conférence sur la gestion du stress, il y a un vrai travail de sensibilisation à faire sur ce sujet dans notre profession.

Si la crise a fait naître de nouvelles idées, c'est bon signe...

Oui, je fais partie de ceux qui pensent que la crise peut aussi être source d’opportunités.

D’ores et déjà, elle nous a poussé à réinventer le format de nos événements sous forme de webinaires, et permis ainsi d’élargir notre audience. Nous avons notamment organisé une conférence technique consacrée à l’immobilier d’entreprise, suivie d’un temps dédié pour réfléchir aux sujets de mémoire envisageables autour de ce thème.

C’est le service du stage de l’Ordre des experts-comptables Paris IDF qui nous avait fait part de la difficulté des stagiaires à trouver un bon sujet de mémoire. Le confinement aura eu un effet d’accélérateur pour lancer ce nouveau concept que nous avions en tête depuis longtemps.

Nous avons aussi imaginé des formats courts, les Excel Apéro, pour faire le point en 30 minutes sur une fonctionnalité d’Excel. Ça marche très bien. Jamais nous n’aurions proposé des formats aussi courts pour des événements en présentiel.

Quels sont vos projets à venir ?

Nous avons beaucoup de projets pour la suite de l’année, et notamment une grande conférence TEDX avec des intervenants inspirants.

Nous allons voir comment les adapter. Même si nous continuerons sans doute pendant un moment à retransmettre nos événements, ce qui nous permet de toucher un public plus large, nous avons hâte de pouvoir réunir à nouveau nos adhérents.

Merci Christelle

Si vous avez effectué votre stage en Île-de-France entre 1991 et aujourd’hui, vous connaissez certainement sa responsable Christelle Alvarez.

À l’heure de son départ vers l’air marin de La Rochelle, les équipes de l’OEC Paris IDF et de l’Anecs IDF tiennent à saluer sa bonne humeur, sa bienveillance et son écoute, qui ont toujours été d’un soutien précieux pour les stagiaires comme pour les contrôleurs de stage.

Christelle, un grand merci pour ton dévouement pendant 28 ans, et belle route !

1 clap clap

Ces articles peuvent vous intéresser

N° 105
10 juin 2020
Article

CIP 75 - Aux côtés des entreprises en difficultés

Actions du CIP 75 pour aider les entreprises en difficultés
Associations
N° 107
10 février 2021
Article

Les AEC – Les relais de l’Ordre en départements

Bilan de l'année 2020 pour les AEC d'Île-de-France et projets pour 2021 !
Associations
N° 108
05 mai 2021
Article

Sur les bancs de l’école, un centre de ressources pour les enfants avec troubles autistiques et leur famille

Présentation de l'association "Sur les bancs de l'école" qui soutient les enfants avec troubles autistiques et leurs familles
Associations