A venir un dossier spécial « Transmission de cabinets » janvier 2023 – Meilleurs vœux pour 2023 Téléchargez le nouveau numéro "Transmission de cabinets"
Voir tous les numéros
Article
5 min de lecture

Asforef – De défis en défis

Actualités de l’institution
Vie de l'Ordre
Actualités de l’institution
Vie de l'Ordre

Alors qu’elle quitte, après huit ans, la présidence de l’Asforef, Cécile de Saint Michel revient sur son dernier mandat pour un bilan dont elle n’a pas à rougir, et nous rappelle les nouveaux challenges qui attendent selon elle les équipes.

Cécile de Saint Michel

Cécile de Saint Michel

Présidente de l’Asforef

Avant de revenir sur vos activités, quel a été le bénéfice de votre installation au 50 rue de Londres ?

Ça a été très important en termes d’image, mais aussi parce que pour la première fois, un même lieu réunissait le conseil régional de l’Ordre des experts-comptables, la Compagnie régionale des commissaires aux comptes et l’Asforef.

Ce regroupement a impulsé une nouvelle dynamique, et créé une cohésion nouvelle entre les stagiaires, les formateurs et les équipes administratives.

Pour ces dernières, le déménagement a permis un vrai gain de temps comparé à la localisation précédente, puisque les salles de formation étaient disséminées dans des quartiers différents.

Enfin, les 14 salles de formation sont magnifiques, très bien équipées, avec des grands écrans, des vidéo-projecteurs, la wifi, toutes les connectiques nécessaires, et le côté convivial de la cafétéria… hors période Covid bien sûr !

Justement, quel a été l'impact du covid sur votre activité ?

Comme tout le monde, nous avons été obligés de mettre en place, très rapidement, des formations à distance.

Dès le début, nous avons par exemple monté en un temps record une formation virtuelle sur des thèmes nouveaux comme le chômage partiel.

Je dois dire que les équipes ont été extraordinaires. Très réactives, elles se sont adaptées dans l’urgence, affrontant une double difficulté : leur propre confinement et la nécessité de créer des formations à distance.

Cette crise a été un accélérateur. Nous nous interrogions sur le virtuel, et du jour au lendemain, il a fallu créer des classes virtuelles.

Nous allons continuer sur cette lancée, car même après le confinement, en Île-de-France, ces classes virtuelles ont un succès fou.

Outre ces classes virtuelles, quelles ont été les innovations en matière de formation ?

L’innovation majeure concerne les parcours e-coll, des parcours de formation uniques, tant par leur ambition que par leur approche pédagogique, pour faire évoluer les collaborateurs de cabinet et les orienter vers une nouvelle approche du métier.

Trois parcours sont proposés pour répondre aux besoins de tous les profils : « Accompagner le chef d’entreprise dans le pilotage de la TPE' », « Libérer l’entreprise de ses tâches administratives (Full service) » et « Être plus performant dans les missions traditionnelles ».

Ces formations durent 10 jours (5 jours de présentiel et 5 de e-learning), et fonctionnent très bien car l’apprentissage est très actif, sous forme d’ateliers, de mise en situation… Elles ont beaucoup de succès.

Nous avons aussi créé « Performance academy« , des ateliers destinés aux experts-comptables pour les amener à réfléchir sur leur démarche de performance dans les cabinets.

Au terme de votre mandat, avez-vous d'autres sujets de fierté ?

L’Asforef a obtenu la certification Qualiopi en septembre 2020, qui distingue les organismes de formation répondant à des normes de qualité stricte.

Nous avons aussi obtenu le Trophée d’Or 2019 et 2020 des organismes de formation – Palmarès du Monde du Chiffre.

Et nous avons lancé un programme en partenariat avec HEC « Finance pour dirigeants / Mission Directeur Financier externalisé », un Executive master avec Dauphine sur l’évaluation et la transmission des entreprises, et encore d’autres formations en partenariat avec des grandes écoles qui vont être référencées au RNCP.

Sans oublier le partenariat avec l’école ACE !

Vous partez en effet après l'annonce d'une bonne nouvelle, ce partenariat historique, et la création du Campus du chiffre

C’est effectivement une bonne nouvelle pour notre profession. Depuis longtemps, l’idée d’une école de la profession figurait en arrière-plan des préoccupations des experts-comptables. Nous allons créer l’école de la profession, un projet qui sera porté au niveau national.

L’Asforef va travailler en partenariat avec le centre d’apprentissage de l’ACE, ce qui nous permettra d’avoir une influence – à la marge – sur la formation des apprentis, afin d’y introduire des modules de formation en cohérence avec l’évolution de nos métiers.

Nous devons commencer à travailler ensemble, à trouver une réciprocité, à créer des réflexes communs. La dynamique est bien enclenchée, d’autant plus que nos locaux nous permettent de nous réunir et de proposer des lieux pour d’éventuelles formations communes.

D'après vous, quels sont les chantiers prioritaires pour 2021 ?

Je pense qu’il faut avant tout finaliser le référencement de nos formations.

La loi pour la liberté de choisir son Avenir professionnel qui porte la réforme de la formation professionnelle permet aujourd’hui aux salariés de mobiliser leur compte personnel de formation pour financer certaines formations reconnues par France compétences et à condition pour l’OF d’être certifié Qualiopi.

À partir de 2022, les financements publics et mutualisés seront conditionnés à l’obtention de Qualiopi par les organismes de formations. Cela concerne tous les financements du compte personnel de formation (CPF) et tous les financements délivrés par les Opco.

L’enjeu est donc double pour l’Asforef  : renouveler sa certification Qualiopi tous les ans et surtout développer dans les années à venir des parcours certifiants et diplômants référencés, c’est à dire validés par France compétences et donc inscrits au répertoire spécifique pour répondre à une nouvelle demande des salariés de cabinet.

L’Ordre des experts-comptables Paris Île-de-France remercie chaleureusement Cécile de Saint Michel pour son engagement pour la formation des consœurs et des confrères.

1 clap clap

Ces articles peuvent vous intéresser

N° 107
09 février 2021
Événement

Transfair – Le premier média dédié à la transmission d’entreprise

Bilan de Transfair 2020, les rencontres de la transmission d'entreprise
Transmission
N° 111
05 janvier 2022
Article

L’Ordre des experts-comptables Paris Île-de-France sur les réseaux sociaux

Retrouvez les actualités de l'Ordre des experts-comptables Paris Île-de-France sur les réseaux sociaux
Actualités de l’institution
Vie de l'Ordre
N° 111
05 janvier 2022
Événement

Transfair 2021 : Retour sur les trophées de la reprise d'entreprise au féminin

Retour sur le salon Transfair 2021 : le grand rendez-vous de la transmission d’entreprise
Transmission