Francilien_090 - page 4

Revue trimestrielle de l’Ordre des
experts-comptables région Paris
Île-de-France, éditée par
Actions-Experts
E.U.R.L. au capital
de 350 000 €
RCS N° Paris
B417 494 739 APE 741C
ISSN - N° 1287 - 4140 -
TVA intracommunautaire
FR 53417494739
Diffusion
14 000 exemplaires
Tél : 01 55 04 31 33
50, rue de Londres
75008 Paris
E-mail
Directeur de publication
Stéphane Cohen
Comité de rédaction
Raphaële Bortolin,
Stéphane Cohen,
Philippe Dahinger,
Mélissa Gillot,
Cécile Livolsi,
Gilbert Metoudi,
François Millo,
Sophie Tiano
Conception
graphique & maquette
Maxime Malécot
Crédits photos
Guy Bréhinier,
Olivier Marrache,
Flavien Prioreau,
Lea Sebag
Impression :
YD Print
Régie publicitaire :
APAR
Tél : 01 41 49 02 90
I
nnover, tel était le fil rouge de nos Universités d’été, avec pour point d’orgue cette
grande conférence à laquelle ont participé économistes, philosophes, prospectivistes,
experts du numérique.
Aujourd’hui notre région accueille le congrès national sur le thème de l’expert-comptable
numérique.
Nous le constatons, le sujet est au cœur de nos préoccupations. En raison de la puissance
des processeurs et de l’algorithme, les professions intellectuelles et non plus seulement
industrielles connaissent une automatisation accrue des tâches que l’on considère répéti-
tives. A telle enseigne que d’aucuns prédisent la disparition de près de 40 % des emplois
à brève échéance… L’arrivée en force de la facture électronique accélère ce processus,
combinée à des offres de services en ligne de plus en plus performantes.
Les lignes bougent… Quelle direction prendre ? Et à quel rythme ?
Pour
répondre à ces questions nous ressentons logiquement le besoin d’échanger ensemble
de manière à prendre la meilleure décision. Votre institution a pour ambition de vous
apporter le temps et les moyens nécessaires à cette réflexion.
Réfléchir certes… mais également agir !
Car si ces tâches répétitives et néanmoins
complexes sont vouées à l’automatisation, d’autres resteront à n’en pas douter l’apanage
de l’être humain. Ce sont celles qui sollicitent créativité, intuition, relations sociales. La
machine n’est pas apte à remplacer l’homme dans ces domaines. C’est heureux et c’est une
vraie chance pour nos cabinets qui pourront trouver là les vecteurs de leur développement.
Ce n’est pas innover que le dire, mais nos missions doivent davantage s’orienter vers
le conseil personnalisé, le coaching du chef d’entreprise, la recherche de financement,
l’externalisation complète des services supports de nos clients (
full service)
. De ce point de
vue, la proximité et la récurrence de nos relations avec le chef d’entreprise constituent
un atout majeur. Voilà de quoi donner de bonnes perspectives à tous les types de cabinets
du plus petit — qui ne manque donc pas d’atouts — au plus grand. Soigner la relation
édito
BOUGEONS LES LIGNES,
AUTOUR DE NOS VALEURS
LE FRANCILIEN
ÉDITO
4
1,2,3 5,6,7,8,9,10,11,12,13,14,...60
Powered by FlippingBook